Imprimer

Dans le cadre du Plan d'action régional, la protection règlementaire des principaux gîtes est envisagée comme prioritaire. La LPO Anjou, coordinatrice du Plan, a donc proposé une méthode de mise en oeuvre, en particulier sur le choix des sites concernés.

Une présentation en CSRPN (Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel) ce vendredi 25 février était l'étape ultime avant la mise en route concrète par les association et les bénévoles concernés. Le CSRPN a validé la méthode (hibernation : sites d'importance internationale, nationale ou régionale ; reproduction : sites d'annexes 2 anthropophiles (les 3 Rhinolophes, Grand Murin, Murin à oreilles échancrées, voire Barbastelle ; à la marge, quelques exceptions possibles (colonies remarquables d'autres espèces où sites d'hibernation monospécifiques importants et isolés)).

 

A partir de maintenant, tous les porteurs de projet (associations, collectivités, PNR ou simplement citoyen/bénévole) peuvent monter leurs projets, en complément des éventuelles protections physiques (grilles, chiroptières) et conventionnelles (charte/convention, guide technique à http://www.chauvesouris-pdl.org/ressources).

 

Pour plus d'informations, contacter Benjamin Même-Lafond à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (diaporama utilisé au CSRPN envoyé sur demande ainsi que divers comptes-rendus, trame de dossier scientifique et cadre juridiques)